BILAN D’UN CAFE PATRIMOINE GOURMAND A MONTAGNOLE

Les CAFES PATRIMOINE forment une série d’animations appartenant au programme "PATRIMOINE ET CULTURE".

Pour découvrir l’article de présentation de cet événement cliquez ici.

Direction Montagnole

Le mardi 27 novembre c’était au tour de la commune de Montagnole d’accueillir une soirée "café patrimoine".

Une fois encore, cette animation a été un succès tant au niveau de la participation que de la qualité des échanges.

JPEG - 2.5 Mo

Cette réussite est due aux principaux acteurs qui ont accompagné les Amis du Parc dans le développement du projet, à savoir :

- l’association Village culturel de Montagnole qui a participé au montage de la soirée, qui a su mobiliser la population et qui a composé et proposé d’excellents mets et boissons
- l’association Jardins du Monde Montagnes avec la collaboration d’Isabelle Cavallo qui a généreusement partagé ses connaissances et qui a sollicité des référents en matière de cuisine et de plantes
- le Parc de Chartreuse avec l’investissement d’Emmanuelle Vin, chargée de mission patrimoine culturel, qui a notamment relayé l’information auprès des habitants et des différents acteurs du territoire.
- la Mairie de Montagnole pour la mise à disposition de la salle des fêtes, transformée en bistrot pour l’occasion
- les participants pour leur implication dans cette animation basée sur le partage de la mémoire vive de tous

JPEG - 1.4 Mo

Les discours introductifs

Jean Maurice Venturini, Maire de Montagnole a ouvert cette soirée en remerciant les nombreux participants d’avoir répondu présent à l’invitation des organisateurs. Il a salué cette initiative propice à la convivialité et à l’échange.

Marie Gentil Perret, présidente de Village culturel de Montagnole, a ensuite présenté l’association et la démarche qui a permis de mettre en place cette soirée. Elle a indiqué l’origine du plat qui a été servi pour l’occasion : les ravioules. Ce plat, qui vient des Entremonts, est fait avec du fromage blanc égoutté, de la farine, de l’eau salée et des oeufs qui sont ensuite pochés dans l’eau bouillante.

Puis, Emmanuelle Vin est intervenue au nom du Parc de Chartreuse et des Amis du Parc pour présenter la démarche globale et rappeler que ce café patrimoine est le 6e du genre organisé en Chartreuse. Elle a souligné que l’animation permettait d’aller rencontrer les habitants pour qu’ils nous fassent bénéficier de leurs connaissances du territoire.

L’animation de la soirée a été réalisée par Alain Gentil Perret qui a su donner de la cohérence à l’échange et qui a favorisé l’expression de tous.

JPEG - 1.5 Mo

La cuisine traditionnelle...

Dans un premier temps, c’est le thème de la cuisine qui a été abordé. Difficile de retraduire la richesse de l’échange mais voici pêle-mêle quelques sujets évoqués :
- le gratin à la berce : les gaines situées sous les feuilles sont cueillies avant la floraison. Elles sont cuites à la vapeur pendant une quinzaine de minutes puis placées, au four, dans un plat à gratin avec de la béchamel, le tout saupoudré de fromage râpé. Ce plat possède un goût aromatisé d’agrumes...
- la consommation des végétaux  : pour savoir si des plantes ou des champignons étaient comestibles, un ancien de Montagnole les faisait d’abord goûter par sa chèvre
- la soupe aux cailloux  : c’est une recette très simple. Il faut trouver un caillou plat, pas trop lourd, que l’on met dans une casserole d’eau dans laquelle on ajoute des légumes (pommes de terre, poireaux, plantes aromatiques, feuilles de mauves). Au cours de l’ébullition, le caillou se soulève et écrase les légumes.
- la cuisson du corbeau  : le mettre dans une grande casserole avec un caillou, quand celui-ci est cuit, on peut manger le corbeau. Cela fait partie des boutades qui nous viennent d’un autre temps...
- le farçon / farcement  : c’est un des plats traditionnels de la Savoie mais sa composition n’est pas la même d’une vallée, voire d’une commune à l’autre. Ce sont souvent des préparations à base de pommes de terre ou parfois à base de farine délayée avec d’autres ingrédients. L’originalité de ce plat c’est le côté sucré-salé avec l’ajout de pommes ou poires séchées, de cannelle, de pruneaux ou des fruits secs.
- le goût de vanille  : une astuce nous a été communiquée pour obtenir un arome de vanille dans une crème anglaise par exemple. Il suffit de la remplacer par une fleur de sureau séchée. Le goût est un peu différent mais l’effet est garanti. L’aspérule odorante peut également être utilisée en pâtisserie.
- les pognes  : cuites au four, elles étaient souvent réalisées à l’occasion de fêtes et notamment des vogues.

JPEG - 169.9 ko

La thématique de la cuisine a été propice
à l’évocation de souvenirs d’enfance, de coutumes et d’anecdotes.

... et ses plantes

Après une pause où des "matafans" ont pu être dégustés, la soirée a été davantage orientée sur les plantes.

Isabelle Cavallo a réalisé une présentation sur les différents usages des plantes. Elle a indiqué que les végétaux avaient encore une grande importance dans la vie quotidienne il y a une cinquantaine d’années. L’environnement proche était beaucoup utilisé que ce soit pour s’alimenter, se soigner ou soigner les animaux, réaliser des objets.

Parmi ces usages on retrouve notamment :
- L’usage alimentaire avec des plantes comme le
salsifis sauvage ; ortie consommée en soupe ou en quiche ; le genévrier utilisé avec les viandes ou dans l’eau de vie ; la consoude cuisinée en beignets ou en tartes ; le chénopode qui remplace très bien l’épinard. Sans parler des nombreuses boissons et liqueurs réalisées à partir des plantes (la Chartreuse, le Bonal, la liqueur d’arquebuse ou encore de vulnéraire).

JPEG - 119.8 ko
Le saviez-vous : la vulnéraire est une plante que l’on retrouve essentiellement en Chartreuse bien sur et.... dans les Pyrénées. D’après des études génétiques, elle se serait développée en premier lieu sur le massif franco-espagnol. Très convoitée en Chartreuse, elle ne l’est pas du tout du côté français des Pyrénées
JPEG - 81.9 ko

- L’usage médicinal, avec la réalisation d’emplâtres à base de la racine de consoude ou de ses feuilles permettant de soigner les entorses et les traumatismes ; la tisane d’aspérules a des vertus anti-stress ; la chélidoine aussi appelée l’herbe à la verrue

- L’usage vétérinaire avec par exemple la confection de tisanes à base de consoude pour aider à la délivrance des vaches

- L’usage domestique avec l’utilisation du genévrier. Les branches disposées sur le poêle permettaient de désinfecter les maisons et les baies placées dans la braise avaient le même effet de désinfection pour les lits.

La soirée a été clôturée par Fabienne Ichtchenko qui a présenté le travail de recherche qu’elle a réalisé sur les plantes tinctoriales en Chartreuse. A partir des essences locales, elle a réussi à obtenir de magnifiques couleurs sous forme de teintures pour le textile (notamment la laine) et d’encres.

JPEG - 214.4 ko

Ainsi nous avons appris que le millepertuis est une plante "caméléon". Elle peut donner différentes couleurs (marron, jaune, violet) en fonction de la partie utilisée (coeur de la fleur, pétales ou plante entière). Les iris du jardin quant à eux permettent de créer des encres.

Comme l’a souligné Alain Gentil Perret en conclusion, la richesse de la thématique a fait que plusieurs sujets n’ont pas été abordés mais la soirée n’en a pas moins été riche en enseignements.

Si vous n’avez pas pu participer au café patrimoine, nous vous invitons à consulter le document souvenir réalisé pour l’occasion en cliquant sur l’icône ci-dessous.

PDF - 1.2 Mo

En 2013, les cafés patrimoine se poursuivent en Chartreuse

Un appel à candidatures va être lancé sur les communes qui n’ont pas encore été sollicitées.
Si vous êtes intéressés par cette démarche à titre personnel ou dans le cadre d’une association, d’une municipalité... n’hésitez pas à nous contacter à l’adresse suivante : amis.chartreuse@laposte.net

Une condition est nécessaire : avoir envie d’échanger sur un thème lié au patrimoine et à la mémoire vive du territoire !


Un grand merci à Isabelle Cavallo et à Georges Ichtchenko pour les photographies et illustrations de cet article.

Ces animations bénéficient du soutien financier des partenaires suivants :

JPEG